samedi 1 août 2015




ou





À LIRE APRÈS AVOIR VISIONNER LA VIDÉO !!!



En 1998, James Cameron cartonne avec TITANIC. Je ne le verrai qu'un an et demi plus tard en cassette, mais le sujet de son film m'avait fait imaginer le scénario de mon histoire. Une love story sur un fond historique plus que dramatique.

J'ai alors dessiné mon histoire sous la forme d'une BD, de 4 ou 5 pages, qui se lisait en... 30 secondes. Ceux qui l'ont lu m'ont dit que l'histoire était forte, intense. Oui, mais je la trouvais trop rapide à lire. J'ai rapidement pensé qu'en format vidéo, elle passerait mieux, j'avais même en tête cette extraordinaire musique, mais en ce temps là, je n'avais aucun matériel pour parvenir à mes fins.

Puis en 2001, j'ai eu l'occasion de l'adapter sur un écran. Pour un concours d'un petit festival de court métrage amateur dans ma ville, je tourne avec du matériel qu'on nous prête, une vidéo qui n'a pas pu être monté dans les délais, et comme je souhaitais participer, j'ai proposé en guise de solution de secours, LA DÉCLARATION qui a été accepté. J'ai donc très vite, trooop vite, dessiné l'histoire en moins d'une semaine, participé au montage qui prit une soirée, sans parler des nombreux bâtons dans les roues qui faillirent faire rater la production. Mais on finit par y arriver, la vidéo était prête pour le samedi soir.

Et en ce joli mois de mai 2001, je gagnai le premier prix du public.

Ma vidéo a eu son heure de gloire. Quelques personnes encore s'en souviennent, m'en disent encore du bien, qu'ils ont aimé mon dessin animé (pourtant ce n'est pas un film d'animation, mais une succession de dessin, j'appelle plutôt ça une Bande Dessiné Vidéo) mais elle tombe dans l'oubli inexorablement, sauf dans mon esprit. 

Depuis 2003 j'ai tenté de la recommencer, mais j'ai toujours repoussé son remake.

Cette fois, j'ai réussi à la terminer. L'histoire est la même, j'ai juste refait les dessins en prenant le temps, et fais moi même le montage que je souhaitais avoir depuis le début.

Grâce au net, mon hommage peut prendre un deuxième envol, toucher un public plus large, pour la commémoration de ce qui arriva il y a 70 ans, un événement qui m'a toujours marqué, depuis petit, quand j'ai compris ce qui s'était passé.

Bon visionnage de ma BDV et si elle vous a touché, partagez la à ceux qui le seront aussi.

lundi 20 juillet 2015



En ce 20 juillet, date connue par tout les fans du Petit Dragon, j'en profite pour vous montrer le déroulement de la réalisation de la couverture du SCARCE 82 à paraître prochainement si ce n'est déjà fait, et qui le met en scène.

Xavier (le BIG BOSS de Scarce) me contacte donc en octobre 2014 pour me proposer de faire la couv du prochain Scarce, dont le sujet sera les arts martiaux dans le comics, et me demande de trouver quelque chose avec Bruce Lee, ou Jackie Chan, ou autre chose. Xavier sait que je suis un grand fan de Bruce Lee, que j'aime les arts martiaux, et je me vois mal refuser sa proposition. Pas de problème, lui dis-je. Le délai était large, je me devais de faire honneur à deux de mes passions, les comics et Bruce Lee.

Mais faire une couverture, pour moi, ce n'est pas facile, elles ne viennent pas tout de suite. 

Je commence à gribouiller quelques trucs, pour mettre en scène vaguement les idées qui me passent.

Un Bruce Lee en garde? Déjà vu.

Un Bruce Lee en action? Déjà vu.


Et pourquoi ne pas reprendre la célèbre photo du duel final de LA FUREUR DU DRAGON, et de remplacer Chuck Norris par Iron Fist ? Oui, mais non, la symbolique pourrait aller chercher (loin) qu'il y a un conflit entre le comics et les arts martiaux. Pourquoi se faire affronter deux personnages comme eux ? Ils ne pourraient pas tout simplement être potes ? Aaah la la, toujours la violence !!!

Alors J'ai laissé reposer tout ça ... quelques mois.

...



Et quelques mois plus tard, Xavier me demande où j'en suis de la couv. Je réponds que ça avance bien ... heu ... que c'est en cours ... j'y pense. Je redemande la deadline et forcément, elle s'était resserrée. Mais alors très serrée. Je m'y suis remis, presque dans l'urgence, j'avais trouvé et gardé dans un coin de mon esprit, une idée, une composition qui me plaisait, mais pas encore testé sur papier. Niveau documentation, plutôt que d'aller sur le net comme j'ai désormais l'habitude, j'ai travaillé à l'ancienne, j'ai cherché dans mes livres et revues, des photos de Bruce souriant. Il n'y en a pas beaucoup, mais je les ai utilisées pour les combiner et créer un portrait de lui. 


Une mise au net et des corrections plus tard, j'obtiens à peu près ce que j'avais en tête. Nous sommes un samedi, je mets au net le dessin final, je me garde l'encrage pour le week-end prochain, mais finalement, emporté dans mon élan, j'encre tout le lendemain. 




Quelques jours plus tard, je vois Xavier à la Japan Touch, lui dévoile la couverture qu'il valide aussitôt, avec, si je me souviens bien, 15 jours d'avance sur le délai. Ouf.




Au final, puisque les comics ont également subi l'influence de Bruce Lee, pour illustrer le sujet, j'ai plutôt vu un Bruce apaisé, souriant tel un Bouddha, avec autour de lui quelques uns de ses "héritiers", fier d'eux comme on le serait de ses meilleurs élèves. 

Qui mieux que Bruce Lee pour représenter les arts martiaux de manière internationale ? Il a été la plus grosse influence martiale de tous les temps, en seulement 4 ans de carrière au top niveau. Il aura impacté non seulement les pratiques martiales en tout genre, mais aussi les films d'action, et même des personnes qui ne font pas forcement de sport de combat, à savoir les auteurs de comics, et les lecteurs friands de ce genre, puisqu'ils ont mordu à ce phénomène.

Je pense avoir fait le bon choix de l'icône la plus emblématique pour représenter le sujet.

Par la suite, Fred Grivaud, le coloriste attitré de Scarce, met tout ça en couleurs, et voilà pour le résultat définitif.





Et pour les personnages autour de lui, j'ai fait au mieux pour avoir une certaine variété. Il y a parmi tous ces Marvel, un personnage DC. Parmi tous ces hommes, une femme. Parmi tous ces blancs, un homme de couleur. Et parmi tous ces visages démasqués, un masque. 

J'ai aussi tenu à varier les poses. Un coup de pied, un coup de poing, une garde à main nue, et une garde armée.

Je voulais mettre les Fils du Tigre, que j'avais découverts dans ma première reliure de Spécial Strange, et qui m'ont marqué même si je ne les ai pas revus ailleurs, mais cela aurait trop surchargé le dessin, trop déséquilibré. Et qui se souvient encore d'eux, d'abord, à par moi, et quelques vieux sages du comics qui connaissent tout sut tout ?

Donc voilà, cette année, je rends à ma façon et grâce à Scarce et hommage au Petit Dragon, disparu le 20 juillet 73. Et qui sait jusqu'où son influence aurait pu aller ?

dimanche 9 novembre 2014


22.

Vingt deux !

VINGT-DEUX EUROS!!!

C'est le prix d'entrée  pour une place à l'expo Star Wars à Lyon qui débute aujourd'hui. Et pour un enfant c'est 17 euros.

Quand je repense à ceux qui disaient que 15 euros l'entrée pour l'expo Super-Héros à Paris, c'était cher, ben bordel...

Non mais pour ce prix là, on a un poil de cul d'Harrison Ford avec le billet?

Un nain déguisé en Yoda vient nous sucer?

Des hôtesses en Léia mode esclave viennent nous masser dans des backrooms? 

Non mais oui, mais moi je deviens vulgaire quand ça taxe en sodomie. 

Je voulais y aller, mais non, sans moi. Faut pas pousser là. 

C'est pas comme si Lucasfilm/Disney était une petite entreprise avec des soucis financier. 

La force sera avec vous, ouais ouais, mais vos portes-monnaie seront à eux.

Quitte à vous faire enfiler, faites passer la dragée avec un petit strip de mon cru. 


dimanche 2 novembre 2014


Aujourd'hui 2 novembre, c'est la journée pour le droit de mourir dans la dignité.

Ce n'est pas une blague.

Spéciale dédicace à nos politiciens.